Jérôme Lavrilleux, un parrain encombrant pour Jean-François Copé

Le député européen Jérôme Lavrilleux, mis en examen dans l'affaire Bygmalion, parraine Jean-François Copé pour la primaire de la droite.

Le député européen, Jérôme Lavrilleux.
Le député européen, Jérôme Lavrilleux. (FREDERICK FLORIN / AFP)

C'est l'un des hommes clefs de l'affaire Bygmalion. Il était directeur adjoint de la campagne de Nicolas Sarkozy en 2012. Il fait partie des quatorze personnes mises en examen dans le dossier*. 

Jérôme Lavrilleux est l'ancien directeur de cabinet de Jean-François Copé. Il a donc parrainé son ancien patron pour la primaire de droite.

Le soutien semble embarrassant pour le député-maire de Meaux qui n'a pas transmis son parrainage à la Haute autorité de la primaire. "Pas grave" répond Jérôme Lavrilleux qui votera pour Jean-François Copé au premier tour et Alain Juppé au second. Jérôme Lavrilleux a même déjeuné avec le maire de Bordeaux à Strasbourg il y a dix jours avec d'autres élus.

* Les deux experts comptables de la campagne de Nicolas Sarkozy ainsi que quatre responsables de cette campagne, dont Jérôme Lavrilleux, ont été mis en examen. Trois ex-cadres du principal parti de droite (l'ancien directeur général, l'ex-directeur de la communication, l'ex-directrice des affaires financières) et quatre anciens cadres de Bygmalion ont également été mis en examen dans cette affaire.