Vidéo Affaires Damien Abad : "Je n'ai jamais reçu de signalements", assure Aurélien Pradié

Publié
Article rédigé par
Radio France

Le député et secrétaire général des Républicain, Aurélien Pradié, se défend sur franceinfo de n'avoir rien fait : "J’ai découvert ces affaires" de viol, tentatives de viol et agressions sexuelles et "maintenant c’est à lui de rendre des comptes devant la justice".

"Je n'ai jamais reçu de signalements" à propos de Damien Abad, assure le député LR Aurélien Pradié sur franceinfo mercredi 6 juin alors que le ministre des Solidarités, transfuge de LR finalement écarté du gouvernement d’Elisabeth Borne, est visé par une enquête pour "tentative de viol".

"J’ai su que Damien Abad avait eu des propos déplacés avec une des collaboratrices de notre groupe politique", a-t-il poursuivi. "Cette femme-là a su se défendre face aux mots qui ont été prononcés. Je parle de mots, pas d'actes plus graves comme ceux dont il est accusé aujourd'hui" et "elle avait demandé à ce que nous ne disions rien, pour la protéger", a-t-il assuré.

"J’ai demandé des explications à Damien Abad en tête à tête sur les mots qu'il avait prononcés. Il m'a d'abord dit qu'il ne les avait pas prononcés et il m'a dit ensuite qu'il s'était excusé. Je n'ai jamais eu écho d'autres affaires"

Aurélien Pradié

à franceinfo

Damien Abad, un mois et demi à peine après sa nomination, a dû abandonner ses fonctions, accusé de viol, tentatives de viols et agressions sexuelles. Aurélien Pradié se défend de n'avoir rien fait : "Le combat de la protection des femmes est mon combat depuis des années. J’ai découvert ces affaires dont il est accusé, maintenant c’est à lui de rendre des comptes devant la justice".

L'ancien ministre dénonce de son côté des "calomnies ignobles", ainsi qu'une "redoutable arme politique dans les mains d'esprits malveillants" et affirme qu'il se défendra "sans relâche jusqu'à ce que la justice confirme (son) innocence."

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.