Politique : semaine chargée pour le gouvernement

a revoir

Présenté parLaurent Delahousse

Diffusé le 14/09/2014Durée : 00h30

Manuel Valls demandera mardi la confiance a sa majorité fragmentée. François Hollande tentera de rebondir jeudi lors de sa conférence de presse. Enfin, Nicolas Sarkozy suscite déjà des ralliements alors qu'il ne s'est toujours pas prononcé. Le dernier en date: François Baroin. Que celui qui n'y voit pas la certitude d'un retour lève le.

Manuel Valls, François Hollande et Nicolas Sarkozy, trois hommes clés et une semaine décisive pour la suite du quinquennat. Première étape: quelle majorité pour le Premier ministre? Ce mardi, Manuel Valls demande la confiance des députés à l'Assemblée. Les frondeurs au sein du PS ont déjà annoncé qu'ils s'abstiendraient. Ils ne devraient pas faire tomber le gouvernement, mais la garde rapprochée du Premier ministre met en garde.

Ce à quoi ils servent, c'est souvent affaiblir ce gouvernement, sans donner d'alternatives.

Deuxième interrogation: comment François Hollande peut-il rebondir? Le Président donne jeudi prochain sa 4e grande conférence de presse. 350 journalistes a l'Elysée et des questions inévitables sur sa vie privée après la publication du livre de Valérie Trierweiler. Sa politique économique sera bien sûr aussi au coeur de ce grand oral, mauvais résultats obligent.

On entend dans l'opposition des voix s'élever pour réclamer la dissolution, voire la démission, mais François Hollande n'a pas d'autre choix que de tenir son cap.

Troisième étape: peut-être la fin du suspense sur la candidature de Nicolas Sarkozy à l'UMP. L'ancien chef de l'Etat a jusqu'au 30 septembre pour se déclarer mais le calendrier pourrait s'accélérer. Une nécessité, selon ses proches.

Si Nicolas Sarkozy revient, il n'aura pas le droit à l'erreur.

Nicolas Sarkozy devra quand même compter aussi avec les autres ténors de l'UMP: François Fillon et Alain Juppé.

Bonsoir Nathalie Saint-Cricq. Dans les manuels d'histoire politique, la rentrée 2014 aura un chapitre bien fourni et il n'est pas terminé. Sait-on dans quel état d'esprit est François Hollande.

N. Saint-Cricq : Combatif sans pour autant changer de cap, comme quelqu'un qui n'a plus grand-chose à perdre. Il sait qu'il lui faut reprendre de l'altitude, c'est l'objet de la conférence sur le terrorisme. Il lui faut également retrouver de la crédibilité, c'est l'enjeu de sa conférence de presse de jeudi. Manuel Valls devra faire taire les snipers de gauche les Martine Aubry et autres frondeurs. Et là, pour le couple éxécutif, une aubaine: Nicolas Sarkozy.

Le JT
Les autres sujets du JT