Plongée : contrôle des clubs

a revoir

Diffusé le 15/07/2013Durée : 00h40

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

La plongée sous-marine n'est pas une activité sans risque. L'an dernier, plus de 300 accidents ont été recensés. Désormais, la gendarmerie procède a des contrôles, sous l'eau.

Un signe de la main, une combinaison bleue, la palanquée s'arrête immédiatement. Le guide de plongée dialogue sans paroles avec le gendarme. Ceci est un contrôle par 20 mètres de fond. Le militaire vérifie si la plongée respecte le niveau des plongeurs. Le moniteur doit être le plus précis pour répondre aux gendarmes.

La qualification du guide, de ses élèves, la profondeur d'évolution. On trouve en général des dépassements de profondeur.

Je me suis demandé ce qui se passait. J'ai compris que c'était des contrôlés pour la sécurité.

Le contrôle du club de plongée continue à bord. Le responsable doit tout montrer : diplômes des moniteurs et matériel.

On a plusieurs tailles de masques.

On est sur une activité à risques, relativement accidentogène. Il faut veiller à ce que le public puisse plonger en toute sécurité.

La plongée repose sur une double vérification de l'équipement. Ces contrôles des Affaires maritimes sont bien perçus parles professionnels.

On ne peut pas se permettre d'erreur sur le matériel ou la sécurité.

La plupart des clubs de plongée seront contrôlés pendant l'été. De quoi se mettre à l'eau en toute sécurité.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==