Photographie : à qui le portrait du singe ?

a revoir

Présenté parMarie-Sophie Lacarrau

Diffusé le 08/08/2014Durée : 00h40

Même les singes se mettent à l'autoportrait! Mais la photo appartient-elle au singe ou au propriétaire de l'appareil ? Un photographe animalier anglais veut faire reconnaître ses droits, après s'être fait voler son appareil dans un parc en Indonésie.

Sourire à pleines dents devant la caméra. Ce macaque vient de trouver sa vocation : photographe, spécialiste du selfie. Sur ces clichés, c'est bien le singe qui appuie sur le déclencheur. Il a pris le matériel d'un photographe animalier, venu en Indonésie pour un reportage. Qui du singe ou du photographe, détient les doits d'auteur de ces clichés ? Depuis deux ans, la bataille fait rage. Le site Wikipédia les à publiées libres de droits, car pour lui c'est le singe qui est l'auteur des photos.

Selon la loi, seuls les humains détiennent des droits d'auteur, pas les animaux. Même si l'appareil appartient au photographe, c'est le singe qui a pris les photos, donc c'est du domaine public.

Le photographe britannique David Slater ne l'entend pas ainsi. Pour lui, c'est son travail et son matériel qui ont contribué à la réussite des photos.

Ils disent que les images sont libres de droits, parce que c'est un singe qui a appuyé sur le bouton. Ils n'ont aucune considération pour les réglages techniques réalisés, mon savoir-faire, ma vision.

Il estime que son manque à gagner s'élève à 12.000 euros, et veut attaquer le géant d'Internet en justice. Une chose est sûre, le macaque ne touchera jamais un centime pour ces selfies qui ont pourtant fait le tour du monde.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==