Philippines : appel aux dons

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 11/11/2013Durée : 00h48

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Un grand mouvement de solidarité se met en place dans le monde entier. De nombreuses ONG se mobilisent en France. Ces associations doivent aussi rassurer les donateurs. Après le tsunami de 2004, tous les fonds n'ont pas été bien utilisés. Aujourd'hui, les opérations semblent beaucoup plus transparentes.

Ils sont médecins, infirmiers. A l'aube, 16 membres de Secouristes sans frontières sont partis avec deux tonnes de matériel. Des médicaments, des tronçonneuses pour déblayer.

On va arriver à plus de 48 heures du passage du typhon. On tombe sur un terrain d'opération type tsunami. Il va surtout y avoir de la reconstruction d'abris de fortune.

Ils arriveront aux Phlippines mercredi pour y installer un hôpital de campagne. Plusieurs dizaines d'organisations humanitaires sont mobilisées et appellent aux dons sur Internet. Normalement, je ne donne jamais. J'ai peur de ne pas savoir où va mon argent. Là, je pense que je vais le faire.

La première association qui me sollicitera, c'est à elle que je donnerai.

Réunis depusi 24 heures en cellule de crise, Action contre la faim a déjà récolté 150.000 euros de dons. Ils en attendent 10 fois plus. Objectif sur le terrain, ne pas reproduire les erreurs du passé.

Il faut éviter qu'il y ait des regroupements d'humanitaires là où c'est le plus accessible ou le plus médiatique. Ce sont les enseignements du tsunami.

Faute de coordination suffisante, lors du tsunami en 2004, l'Indonésié avait reçu des milliers dé médicaments périmés et des tonnes de nourritures avaient pourri dans les hangars.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==