Patrimoine : Versailles, au petit théâtre de Marie-Antoinette

a revoir

Présenté parElise Lucet

Diffusé le 17/09/2014Durée : 00h50

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

Monaco relève la tête, après un début de saison catastrophique en Ligue 1. Le club monégasque a battu les Allemands du Bayer Leverkusen, 1 à 0. But de Moutinho à l'heure de jeu. De bon augure donc pour le vice-champion de France, qui devra confirmer lors des prochains matches de poule.

Notre série patrimoine. On va vous faire découvrir un des derniers lieux secrets de Versailles. Il s'agit du petit théâtre de Marie-Antoinette. Il n'est jamais ouvert au public, en raison de sa fragilité. Entrons dans cet endroit méconnu, entretenu par des passionnés.

Versailles a plus de secrets qu'on ne le croit. Le château et son parc ont accueilli 7,5 millions de visiteurs en 2013. La plupart d'entre eux sont passés à côté d'un bijou d'architecture, le Théâtre de Marie-Antoinette, près du Petit Trianon. Il est trop fragile pour être ouvert au public. La salle, petite, peut accueillir une centaine de spectateurs. Le rideau se lève sur une scène aussi grande que la salle est petite Un théâtre de poche entretenu de près par ce passionné.

Le décor est tel qu'il existait au temps de Marie-Antoinette.

La reine s'est fait construire ce lieu discret en 1778, pour pouvoir y jouer la comédie en toute intimité.

Dans la salle, se trouvait son mari et quelques suivantes, qui pouvaient représenter une centaine de personnes. Elle a joué pour la première fois le 1er août 1780 le rôle d'une soubrette.

Au grenier et au sous-sol, il y a un mécanisme étonnant datant de 1780 Il permet de changer le décor instantanément. Très moderne pour l'époque, il fait encore l'admiration des machinistes.

C'est sympathique de travailler dans ce lieu, qui reste dans son jus, avec une machinerie à l'ancienne.

Si la peinture du plafond n'est pas d'origine, les décorations ont plus de 200 ans. Tout est en trompe-l'oeil. Les murs sont en carton-pâte, les sculptures en plâtre. Pour construire son théâtre, la reine avait promis d'être économe. De quoi démentir à l'époque sa réputation de femme dépensiere.

Les députés de l'Assemblée nationale ont venus le 5 octobre 1789 ici, voir le petit théâtre où l'on disait qu'il y avait de l'or partout. Ils ont été étonnés, paraît-il, en voyant qu'il y avait des dépenses mais que la France pouvait les supporter.

Cinq après, en 1794, lorsque le mobilier de Versailles est vendu, les décors qui ne valent quasiment rien sont épargnés. En 2001, une restauration a redonné son éclat au théâtre de la reine. Moins connu que la Galerie des glaces ou les appartements royaux, ce théâtre est l'un des lieux les plus intimes du règne de Louis XVI.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==