Cet article date de plus de quatre ans.

Napoléons 2018 : "Créer des liens et des opportunités pour du business"

Publié Mis à jour
Article rédigé par
Radio France

Les Napoléons se tiennent jusqu’à samedi à Arles. Près de 450 personnes auront participé à ce cycle de conférences dont franceinfo était partenaire.

Publicitaires, communicants, artistes, enseignants ou étudiants de Sciences-Po : tous participent à la session d’été à Arles des Napoléon, ce réseau entre "acteurs de l’innovation", depuis mercredi et jusqu'à ce samedi. Le thème de cette session est la vérité et différents conférenciers se succèdent. Au total, 31 conférences auront été proposées pendant cette session d’été. Le public répond présent, notamment pour suivre les présentations du ministre de l’Economie et des Finances Bruno Le Maire, de l’ancien PDG d’Air France-KLM, Jean-Marc Janaillac, ou encore de la journaliste d’investigation Jessikka Aro, menacée après avoir enquêtée sur l’influence des trolls pro-russes et pro-Poutine sur Internet.

"On veut promouvoir l’innovation fondée sur les valeurs des Lumières", prône Mondher Abdennahder, l’un des fondateurs des Napoléons. Créés en 2014 ils ont pour but de "créer des liens, des opportunités de collaboration et de contribution pour du business".

Un avant et un après Barack Obama

"Cela sert un enrichissement personnel, intellectuel. Le thème de la vérité est très vaste et intéressant", témoigne Catherine Peysson, à la tête d’une start-up de communication, venue avant tout pour suivre les conférences. Tout cela a un coût : 2 450 euros pour le droit d’entrée à la session d’été des Napoléons.Sans le logement ni les repas. 

Pour les Napoléons il y a eu un avant et un après Barack Obama. En 2017, l’ancien président américain livre une conférence à Paris, à la Maison de la Radio. Aujourd'hui, les organisateurs veulent varier les profils des participants, comme en témoigne la présence de Kevin Razy et Hugo Travers, deux YouTubeurs très connus de la jeune génération.

Ce prix à payer pour obtenir une accréditation, c’est l’une des sources de financement des Napoléons. L’autre est le sponsor de grosses sociétés. Orange, La Poste, SNCF, EDF, American Express, Air France-KLM, Nespresso. Déjà connues du grand public, elles viennent présenter leurs services. "Ce sont des vigies de l’innovation. Elles peuvent rencontrer des personnes pour tisser des liens", assure le cofondateur Mondher Abdennahder.

C’est ma culture générale qui prime. Le thème de la vérité, c’est un sujet important

Catherine, participante

à franceinfo

 Les invités sont choisis en fonction de leurs compétences ou de leurs actualités autour de la thématique de la session des Napoléons.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.