Exposition : « Jean Dubuffet, un barbare en Europe » au MUCEM, du 24 avril au 2 septembre 2019

Peintre, écrivain et inventeur de « l’Art Brut », Jean Dubuffet a redéfini la scène artistique du XXe siècle, en ouvrant de nouvelles voies de création. Avec plus de 300 œuvres et objets issus des grandes collections européennes, l’exposition permet de découvrir la diversité de la production de Jean Dubuffet, artiste insaisissable et polémique.

Partenariat
MUCEM - JEAN DUBUFFET
MUCEM - JEAN DUBUFFET (MUCEM - JEAN DUBUFFET)

Un artiste insaisissable et polémique

Au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, cet artiste insaisissable et polémique met en jeu une critique radicale de l’art et de la culture de son temps, en faisant de l’invention sans cesse renouvelée le pilier de la création et de la pensée. Empruntant à l’anthropologie, au folklore ou au domaine de la psychiatrie, il poursuit l’activité de décloisonnement opérée par les avant-gardes de l’entre-deux-guerres, dynamite la croyance en un art supposé primitif et ouvre de nouvelles voies de création.

©Adagp_Paris_2018©MAMC_Saint_Etienne_Metropole_C_Cauvet
©Adagp_Paris_2018©MAMC_Saint_Etienne_Metropole_C_Cauvet (©Adagp_Paris_2018©MAMC_Saint_Etienne_Metropole_C_Cauvet)

Découvrez la visite guidée de l’exposition en compagnie de Isabelle Marquette et Baptiste Brun, les 2 commissaires de l’exposition.

Réalisation : Jean-Luc Grzeskowiak 

Photos : Solene de Bony Mucem

Présentation de l’exposition

Cette exposition donne à voir comment Jean Dubuffet entremêle dans son œuvre ses activités de peinture et d’écriture avec les recherches qu’il a consacrées à ce qu’il nomme l’Art Brut. Elle présente sa production artistique dans toute sa diversité, en s’attachant notamment à montrer les objets et documents issus des prospections qu’il a mises en œuvre en visitant musées d’ethnographie ou d’art populaire, mais aussi diverses collections dédiées à « l’art des fous ».

L’exposition « Jean Dubuffet, un barbare en Europe » présente plus de 290 œuvres et objets issus des plus grandes collections françaises et européennes, parmi lesquelles : musée Rolin (Autun), Fondation Beyeler (Bâle), musée Unterlinden (Colmar), musée Barbier-Müller (Genève), musée d’Ethnographie de Genève, Sammlung Prinzhorn (Heidelberg), Louisiana Museum of Modern Art (Humlebæk), Collection de l’Art Brut (Lausanne), musée André Malraux (Le Havre), Musée de l’Abbaye Sainte-Croix - MASC (Les Sables-d’Olonne), musée des Confluences (Lyon), musée Cantini (Marseille), Centre Pompidou / Musée national d’Art moderne (Paris), Fondation Dubuffet (Paris), musée des Arts décoratifs (Paris), musée du quai Branly - Jacques Chirac (Paris), Musée d’art moderne et contemporain de Saint-Étienne, LAM (Villeneuve-d’Ascq).  

©Vincent_Everarts©Adagp_Paris_2019
©Vincent_Everarts©Adagp_Paris_2019 (©Vincent_Everarts©Adagp_Paris_2019)

Elle présente également plus de 30 objets conservés au Mucem. Après le Mucem de Marseille, elle sera présentée à l’IVAM (Institut Valencià d’Art Modern) de Valence (du 3 octobre 2019 au 16 février 2020) et au musée n d’Ethnographie de Genève (du 8 mai 2020 au 3 janvier 2021).

 Plus d’informations sur le site du Mucem.