Cet article date de plus de huit ans.

Nuremberg : jeu de société, création des futures tendances

Publié
Temps de lecture : < 1 min.
Article rédigé par
France Télévisions

En France, 3% des immeubles sont construits en bois.

Ce business ne connaît pas la crise. Celui des jeux de société. A l'heure du numérique, Monopoly et Bonne Paye continuent de se vendre comme des petits pains. Si bien qu'à peine Noël passé, développeurs et fabricants planchent déjà sur les succès de demain.

La carrière d'un jeu commence bien souvent à Nuremberg en Allemagne. Nous sommes à la fin du mois de janvier. Voici le plus grand salon de jeux et de jouets au monde. 3.000 exposants, 75.000 nouveautés. C'est là que se dessinent les tendances de Noël prochain. Des centaines de boîtes de jeux, qui, à l'heure du numérique, ont toujours du succès : il s'en est vendu plus de 20 millions en 2013. Comment les fabriquants ont-ils l'idée de ces nouveaux jeux ? Les commerciaux d'une grande maison d'édition vendent les nouveautés. Alain passe ses journées à jouer, mais la partie est très sérieuse. Derrière ce rideau, à l'abri des regards, il recrute des inventeurs. Ce Néerlandais a une idée à lui vendre. Dans ces sachets, des morceaux de carton découpés a la main. Vous n'en saurez pas plus sur la règle du jeu. Une seule partie suffit à détecter le potentiel de cette idée.

Ça fonctionne, c'est logique, tout s'emboîte.

Toute la journée, ce chasseur de jeux découvre des concepts plus ou moins aboutis. Tout en jouant, ces experts du divertissement doivent se mettre à la place des clients. Comment pourraient-ils bien vendre ce jeu de des.

Je suis en train d'acheter une idée.

Un jeux reste à la mode entre 3 et 4 ans. Si la mécanique n'a pas beaucoup évolué en 20 ans, les règles ont dû s'adapter.

On est plus sur une génération zapping. Ça doit être un jeu rapide.

Moins d'une idée sur 10 présentée ici sera commercialisée. Si ça marche, l'auteur aura en moyenne 5% de royalties par jeu. Nous retrouvons notre éditeur dans ses locaux en Normandie. Une fois l'idée trouvée, il faut la développer. Exemple avec ce jeu prévu pour Noël.

Il faut équilibrer pour que la partie dure 20 min.

Voici le protoptype. L'équipe artistique y a ajouté son univers graphique. L'histoire est développée sur la boîte : essentiel pour déclencher l'achat.

En trois secondes il faut convaincre que ce jeu est bon et drôle. Une fois la boîte prise en main, on a 8 sec pour décrire le jeu.

A chaque étape, le jeu passe entre les mains de futurs joueurs. Aujourd'hui, il se rend dans une ludothèque. Ces quatre copains jouent les cobayes, chacune de leur réaction est observé. Sans le savoir, ils vont écrire un peu de la règle du jeu. Si le produit ne plaît pas, Alain devra le retravailler.

Tu te dis que ça va monter et en fait, ça monte pas.

En moyenne, un jeu va passer dans une quarantaine de mains avant d'être édité: des enfants, des adultes.

Dans quelques semaines, cet éditeur va lancer sa fabrication. Comme 80 % des jeux achetés en Europe, ils seront fabriqués en Chine.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.