Nouvel an chinois : 2014, l'année du cheval

a revoir

Présenté parLaurent Delahousse

Diffusé le 31/01/2014Durée : 00h36

Ce direct est terminé et sera disponible en rattrapage dans quelques minutes.

La Chine fête l'année du Cheval. Les célébrations du passage à la nouvelle année s'accompagnent de rites et coutumes ancestraux.

Dans ce village du sud-est du pays, on a gardé la tradition du feu. Les enfants remettent à leurs parents et vice-versa une petite enveloppe rouge contenant quelques billets, symboles de prospérité et de bonheur. La journée du 1er de l'an est consacrée au temple. Il faut faire fuir les mauvais esprits avec les pétards. Dans le temple qui abrite une statue 4 fois centenaire du Bouddha, l'ambiance est étrange : musique d'orgue et ces fumées d'encens. On vient en famille, c'est l'occasion d'apprendre aux enfants à prier.

Quand j'étais toute petite, je venais déjà prier pour la paix dans la famille. Et aujourd'hui, j'emmène mon fils.

Moi, je prie pour ma réussite à l'école.

Suit un étrange manège avec des papiers jaunes. On va les bénir, puis les porter jusqu'à un feu où on les brûle.

On le brûle pour les dieux, pour que tout se passe bien. Il y a écrit "Le bonheur et la paix pour toute la famille".

Nous entrons donc dans l'année du Cheval, signe qui a la réputation d'être dynamique, victorieux. C'est une année qui va passer au triple galop. L'an prochain, ce sera l'année de la Chèvre : plus douce et plus calme.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==