Narbonne : deux jeunes filles mises en examen pour tentative d'assassinat

a revoir

Présenté parDavid Pujadas

Diffusé le 09/04/2014Durée : 00h40

Il faut reconquérir la biodiversité.

David Pujadas : Merci Ségolène Royal d'avoir accepté notre invitation. J'aurai le plaisir de vous retrouver demain, en direct à partir de 20H45, pour "Des paroles et des actes" avec Marine Le Pen. A Narbonne deux adolescentes de 13 ans, à priori sans histoires, ont été mises en examen. Elles avaient planifié l'assassinat de la famille de l'une d'elles et avaient commencé à passer à l'acte sur le petit frère.

Vendredi 28 mars, dans un paisible village, deux jeunes adolescentes de 13 ans à peine, tentent d'assassiner le petit frère de l'une d'entre elles d'un coup de couteau à la nuque. On voit ici le frère et la soeur sur des photos de famille anciennes. Le jeune garçon de 7 ans est aujourd'hui hors de danger. Cette tentative de meurtre était en fait la première étape d'un projet "hors norme", selon les mots du procureur de Narbonne.

Les propos tenus et les écrits des jeunes filles démontrent qu'il y avait aussi la volonté, le projet de tuer les parents.

Les adolescentes fréquentaient ce collège de Narbonne. L'une était en 5e et avait déjà dit autour d'elle son intention de tuer ses parents et son petit frère. Elle avait récemment rencontré l'assistante sociale, alertée par son comportement.

On m'avait dit qu'elle se taillait les veines.

Elle parlait de sorcières. Elle m'a dit que j'étais un poisson, et que ses copines étaient des vampires.

L'autre adolescente était en 6e et se mutilait aussi les avant-bras. C'est elle qui donne le coup de couteau au petit frère de son amie. Ses camarades décrivent une jeune fille influençable.

Elle était gentille et timide. Elle parlait à personne.

Elle suivait tout le monde en fait. Elle faisait ce qu'on lui disait.

Comment sont-elles passées à l'acte et pourquoi? La jeune adolescente, qui a donné le coup de couteau, ne semble pas le savoir elle-même.

Elle ne peut pas poser des mots d'explication, et répondre à ses questionnements qui la dépassent certainement.

Les adolescentes ont été placées dans des établissements séparés, puis mises en examen pour tentative d'assassinat.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==