Mont-Blanc : vestiges d'accidents

a revoir

Présenté parMarie Drucker

Diffusé le 23/08/2014Durée : 00h40

Voir la vidéo
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

M.Drucker: C'est devenu un lieu mythique pour les amateurs de chasse au trésor et les collectionneurs. Le glacier des Bossons. Il y a 50 et 60 ans, 2 avions s'y sont écrasés. Depuis, régulièrement, des débris et des objets sont mis au jour.

C'est la plus grande cascade de glace d'Europe. 8 km de long, 3800 km de dénivelé. Le glacier des Bossons part du sommet du Mont-Blanc pour aller caresser la vallée de Chamonix. A 74 ans, crampons aux pieds, Christian escalade le glacier régulièrement. A chaque fois, il tombe sur de véritables morceaux d'Histoire.

C'est un débris de carlingue. Cela vient de l'avion tombé en 66.

Cet avion effectuait la liaison entre Bombay et Londres. Il s'est écrasé sur le massif du Mont-Blanc. Aucun survivant parmi les 117 personnes à bord. 16 ans plus tôt, en 1950, un autre avion de la compagnie Air India se fracassait au même endroit. Depuis ces 2 accidents, le glacier dévoile au compte-gouttes les débris des avions. Il y a déjà au moins 20 ans qu'il y a des bouts qui descendent. Certains bouts vont plus vite et d'autres restent coincés. Le glacier, c'est comme un torrent avec plein de courants différents.

Dés vêtements déchirés, dés câblés électriques, tout émergé de ce glacier. A l'approche d'une pièce unique, notre guide reste sans voix.

C'est la roue avant du train d'atterrissage. La glace fond. Les choses apparaissent.

De sa trouvaille, Christian ne conservera qu'une photo. Daniel, lui, voue un véritable culte à ces reliques.

Dernières trouvailles de la semaine: des bijoux. On a de tout. Des boucles d'oreilles, des bracelets, des bagues.

En 10 ans de recherche sur le glacier, il a amassé plus de 9 tonnes de vestiges.

Cet appareil photo est resté 42 ans dans la glace. Ici, nous avons le pistolet de l'avion. Ca, c'est un morceau de tableau de bord.

Daniel se voit comme un explorateur, pas intéressé pour un sou par la valeur de ces objets.

Ça ne m'intéresse pas de savoir si ça vaut 1 euro ou 100 000 euros. C'est sentimental. C'est un devoir de mémoire. Je veux retrouver les gens a qui ça appartenait pour les rendre. Je rends ce que je retrouve depuis.

Sur les pentes de son paradis blanc, Christian a longtemps été tout seul.

Regardez comme c'est beau! C'est beau, ce glacier! Ça bouge, ça craque, avec plein de couleurs! Un coffret de pierres précieuses a été trouvé par un alpiniste, l'an dernier. Valeur du butin: 240 000 euros.

Le JT
Les autres sujets du JT
data:image/gif;base64,R0lGODlhAQABAAAAACH5BAEKAAEALAAAAAABAAEAAAICTAEAOw==