VIDEO. Venus de Syrie, les migrants de l'Ezadeen "n'ont plus rien"

Depuis Corigliano, la journaliste Nathalie Pérez fait le point sur la situation des migrants, secourus par la marine italienne. Arrivés cette nuit en Calabre, ils sont pris en charge par les autorités.

France 3

L'Ezadeen, ce cargo chargé de migrants et abandonné en Méditerranée, est arrivé dans la nuit du 2 au 3 janvier au port de Corigliano, en Calabre.

Sur place, Nathalie Pérez donne des détails sur ces rescapés : "La plupart de ces migrants sont Syriens, originaires de la ville d'Homs. 74 enfants étaient parmi eux. Ils ont embarqué en Turquie il y a 12 jours avant d'être abandonnés au large de l'Italie. Ce sont des personnes d'un milieu social plutôt élevé : commerçants, avocats, enseignants... Ils ont dû payer entre 3 000 et 7 000 euros chacun pour pouvoir monter à bord".

Dispersés partout en Italie

La journaliste évoque la suite des évènements pour ces migrants : "Aujourd'hui, ils n'ont plus rien. La nuit dernière, les autorités les ont acheminés par bus aux quatre coins de l'Italie, dans des centres d'accueil pour étrangers, car ici à Corigliano, il n'y a aucune structure pour les accueillir. C'est d'ailleurs la toute première fois qu'un bateau de migrants débarque ici, sur ces côtes".

Le JT
Les autres sujets du JT
Des migrants sur le pont de l\'Ezadeen, le 3 janvier 2015 à son arrivée en Calabre (Italie). 
Des migrants sur le pont de l'Ezadeen, le 3 janvier 2015 à son arrivée en Calabre (Italie).  ( REUTERS)