VIDEO. Pourquoi il faut s'intéresser à la journée mondiale des toilettes

Quand on parle de la journée des WC, qui a lieu ce 19 novembre, on a envie de rire. Pourtant, le manque de toilettes est un problème mondial qui tue, notamment, plus de 300 000 enfants par an.

FRANCEINFO

Le saviez-vous ? Chaque année, le 19 novembre est une journée spéciale : elle est consacrée aux toilettes. Non, ce n'est pas une blague, mais un événement tout à fait sérieux. Car aujourd'hui, 2,4 milliards de personnes vivent sans toilettes dans le monde. L'Asie et l'Afrique subsaharienne sont les régions les plus concernées par ce problème.

Les habitants de ces régions n'ont pas de toilettes chez eux. Ils défèquent en plein air, dans un trou creusé dans la terre. Problème : ils sont exposés à des bactéries. Les nappes phréatiques sont également atteintes par les matières fécales, ce qui infeste l'eau de bactéries. Et les bactéries créent des maladies. Ainsi, l'assainissement inadéquat et l'eau insalubre occasionnent des diarrhées qui tuent 315 000 enfants chaque année, selon des chiffres de WASHwatch cités par l'ONU, qui soutient cette journée.

Vingt millions de WC installés en Inde depuis 2014

Autre problème : la menace qui pèse sur les femmes, contraintes d'aller faire leurs besoins dans la nature, et qui risquent ainsi de s'exposer à des agressions sexuelles. Une femme sur trois est concernée dans le monde. C'est particulièrement vrai en Inde. Dans ce pays, en mai 2014, deux cousines de 12 et 14 ans ont été violées par plusieurs hommes alors qu'elles se rendaient dans un champ en pleine nuit, dans l'obscurité, faute de posséder des sanitaires chez elles. Puis elles ont été pendues à un arbre.

A la suite de ce drame, des manifestations ont eu lieu pour réclamer des toilettes. La situation progresse petit à petit. Plus de 20 millions de WC ont été installés dans les foyers en deux ans, a annoncé le Premier ministre indien le 15 août. L'objectif est d'en aménager 130 millions en 2019 (mais il faut aussi, pour cela, que la construction de stations d'épuration suive).

Enfin, le problème est aussi économique. La présence de toilettes sur le lieu de travail "sauve des vies" et "augmente la croissance économique", a rappelé, vendredi 18 novembre, l'Organisation internationale du travail, à l'occasion de la journée mondiale des toilettes. Car "la perte de productivité" due à ces maladies "représente chaque année jusqu'à 5% du PIB dans de nombreux pays", en particulier les pays en développement.

Un homme vérifie des toilettes en vente à Morbi (Inde), le 18 novembre 2016, à la veille de la journée mondiale des toilettes.
Un homme vérifie des toilettes en vente à Morbi (Inde), le 18 novembre 2016, à la veille de la journée mondiale des toilettes. (SAM PANTHAKY / AFP)