VIDEO. Venezuela : un général de l'armée de l'air fait allégeance à Juan Guaido

Francisco Yanez est le premier haut responsable militaire en activité à soutenir le président autoproclamé.

Le chef de l\'opposition Juan Guaido, qui s\'est proclamé chef de l\'Etat, s\'adresse à la presse le 1er février 2019.
Le chef de l'opposition Juan Guaido, qui s'est proclamé chef de l'Etat, s'adresse à la presse le 1er février 2019. (LOKMAN ILHAN / ANADOLU AGENCY/AFP)

Une défection d'importance pour Nicolas Maduro, le président du Venezuela. A Caracas, le général Francisco Yanez s'est rangé du côté du chef de l'opposition, Juan Guaido, qui s'est autoproclamé chef de l'Etat le 23 janvier. "Je vous informe que je ne reconnais pas l'autorité dictatoriale de Nicolas Maduro et que je reconnais le député Juan Guaido comme président du Venezuela", déclare cet officier de rang dans cette vidéo qui circule sur Twitter, samedi 2 février.

Francisco Yanez est le premier général en activité à reconnaître Juan Guaido comme président, tandis que l'opposition réclame dans la rue, samedi 2 février, que Nicolas Maduro abandonne le pouvoir, à l'occasion du très symbolique 20e anniversaire de la révolution bolivarienne du défunt Hugo Chavez.

Un ultimatum de six pays européens

Soutenu par les Etats-Unis, Juan Guaido, 35 ans, préside le Parlement vénézuélien,  seule institution contrôlée par les adversaires de Nicolas Maduro. Ceux-ci jugent son second mandat, entamé le 10 janvier, illégitime car issu d'élections frauduleuses.

Plusieurs pays européens − l'Espagne, la France, l'Allemagne, le Royaume-Uni, le Portugal et les Pays-Bas − ont donné à Nicolas Maduro jusqu'à dimanche 3 février pour convoquer des élections, faute de quoi ils reconnaîtront son opposant comme président. 

La Russie, la Chine, la Corée du Nord, la Turquie ou encore Cuba continuent de soutenir Nicolas Maduro. Le chef de l'Etat de 56 ans accuse les Etats-Unis d'orchestrer un coup d'Etat.