Venezuela : sur la route de l’exil

Le Grand Format du 20 Heures de France 2 s’intéresse ce dimanche 9 septembre à la fuite des familles du Venezuela, un pays plongé dans une lourde crise politique et économique.

Voir la vidéo

Pour passer du Venezuela à la Colombie, la traversée est périlleuse. C’est la route illégale qu’empruntent les Vénézuéliens sans passeport. Il faut faire vite. L’armée et la police aux frontières ne sont pas loin. A bout de force, leur vie sur les épaules, tous ont quitté un Venezuela plongé dans une crise sans fin et où l’on manque de tout.

Un long périple

Au bout de ce champ, la délivrance. Un flot de réfugiés est déjà arrivé dans cette ville colombienne de Cúcuta. Première étape d’un long périple. Un peu de nourriture et des soins prodigués par des ONG avant de reprendre la route. La plupart de ces exilés dorment dans la rue. D’autres affrontent les Andes orientales à pieds. "Cette crise est trop longue. Si on est parti, c’est pour les enfants", confie Yormilan Diaz, réfugiée vénézuélienne de 40 ans. Leur terre promise : le Pérou et sa capitale, Lima.

Le JT
Les autres sujets du JT
Chaque jour, 35 000 Vénézuéliens traversent le pont-frontière Simon Bolivar, entre la Colombie et le Venezuela pour fuir leur pays.
Chaque jour, 35 000 Vénézuéliens traversent le pont-frontière Simon Bolivar, entre la Colombie et le Venezuela pour fuir leur pays. (BENJAMIN ILLY / RADIO FRANCE)