Venezuela : "Si cela continue, il va y avoir un génocide", selon Juan Guaido

La situation au Venezuela est toujours très tendue tandis que le président autoproclamé assure avoir le soutien de l'armée. FranceInfo l'a rencontré. 

FRANCEINFO

Juan Guaido s'affiche entouré de militaires dans les rues du Venezuela. Les autorités vénézuéliennes dénoncent une tentative de coup d'État de la part d'un petit groupe de traîtres. Lui affirme avoir le soutien de l'armée et appelle au départ de Nicolas Maduro. FranceInfo a rencontré Juan Guaido à Caracas, la capitale du pays, le 17 avril dernier. Il demandait déjà ce départ, et affirmait qu'il était proche, balayant les critiques et les doutes.   

À la question de savoir s'il pense arriver un jour au pouvoir, il répond qu'en face de lui "il y a la dictature". "Mon rôle c'est de le traverser et de le vaincre. Aujourd'hui, il y a beaucoup de persécutions des forces armées par la dictature, des militaires sont torturés quand ils manifestent leur mécontentement, par rapport à tout ce qu'il se passe, comme nous le faisons nous", rétorque-t-il. Quant à savoir, l'option militaire est toujours sur la table, il estime qu'il faut "garder toutes les options, car si cela continue, il va y avoir un génocide".   

"Le Venezuela va vers un meilleur avenir, et on y arrivera" 

"Dans l'ombre, au Venezuela, il y a un risque majeur avec 7 millions de personnes en danger du point de vue humanitaire. Il y a des groupes paramilitaires armés qu'on appelle 'colectivos'. Pour exercer notre droit à manifester ce qui est un droit de base, il faut que l'on se protège de ces groupes armés par le régime et financés avec de l'argent public vénézuélien. Ce que nous voulons, c'est la fin de l'usurpation, un gouvernement de transition qui permet d'avoir des institutions libres qui permettront des élections libres."  

L'immunité parlementaire de Juan Guaido a été levée par le régime de Maduro. À tout instant, il risque d'être arrêté. "Quand vous voyez les gens qui endurent des heures sans électricité (....) et que ces gens-là continuent à exister et à exiger, alors on se dit que le Venezuela va vers un meilleur avenir, et on y arrivera", conclut-il. 

L\'opposant vénézuelien Juan Guaido, le 27 avril 2019 à Caracas.
L'opposant vénézuelien Juan Guaido, le 27 avril 2019 à Caracas. (RAFAEL BRICEÑO SIERRALTA / NURPHOTO / AFP)