Venezuela : Maduro ne veut pas d'une élection présidentielle anticipée

Au Venezuela, Nicolas Maduro a refusé dimanche 3 février d'organiser une élection présidentielle anticipée. Il ne consent qu'à des législatives. La France et d'autres pays de l'UE devraient reconnaître Juan Guaido comme président par intérim.

France 3

Une reconnaissance de plusieurs pays européens de Juan Guaido comme étant le président par intérim du Venezuela ne devrait pas changer grand-chose. Nicolas Maduro a toujours ignoré cet ultimatum, le qualifiant de "très grave erreur". Quant au numéro deux du régime, il a dit que le Venezuela n'était "pas une colonie européenne". Le président vénézuélien s'est néanmoins dit favorable à la tenue d'élections législatives anticipées.

Bataille humanitaire

Le président Maduro veut montrer que lui aussi peut mobiliser ses partisans, des milliers à Caracas samedi, qu'il a l'armée encore et toujours derrière lui malgré la défection ce week-end d'un général. Juan Guaido, le président autoproclamé, va maintenant tenter de faire venir une aide humanitaire par le Brésil et la Colombie. Mais le régime pourrait l'empêcher d'arriver, car Maduro n'accepte jamais aucune aide de ses ennemis.

Le JT
Les autres sujets du JT
Nicolas Maduro, président du Venezuela, participe à une réunion avec des diplomates, à Caracas le 28 janvier 2019.
Nicolas Maduro, président du Venezuela, participe à une réunion avec des diplomates, à Caracas le 28 janvier 2019. (HO / VENEZUELAN PRESIDENCY / AFP)