Venezuela : le pouvoir dénonce une rébellion

La situation s'aggrave au Venezuela. Le gouvernement affirme avoir déjoué ce dimanche 6 août une rébellion au sein de l'armée, après l'attaque d'une base militaire. Le point sur la situation avec France 3.

Voir la vidéo

Selon les autorités, un groupe de civils emmené par un officier auraient pris d'assaut à l'aube ce dimanche 6 août, la caserne miliaire de Valencia, à l'ouest de Caracas. Vêtus d'une tenue militaire, ils appellent au soulèvement contre le pouvoir en place, mais précisent que ce n'est pas un coup d'État. Blindés et hélicoptères ont été déployés par l'armée pour venir à bout de cette attaque. Très vite, des habitants ont pris parti pour les dissidents et ont monté des barricades.

Deux morts

L'armée reprendra finalement le dessus. Bilan : deux morts du côté des assaillants et au moins huit hommes arrêtés. Des mercenaires selon le président Maduro. "Je félicite les forces armées bolivariennes pour leur réaction immédiate qui a permis de repousser cette attaque terroriste. Nous les combattrons jusqu'au bout", a lancé le président en direct à la télévision publique.
Même scène de violence à Caracas où le combat est aussi politique. Limogée samedi par la nouvelle assemblée, la procureure générale résiste et refuse de reconnaitre son éviction. Seul signe d'apaisement dans cette journée de haute tension, l'un des opposants historiques, Leopoldo Lopez, a été libéré dans la nuit, mais placé en résidence surveillée.

Le JT
Les autres sujets du JT
Capture d\'écran d\'une vidéo diffusée le 6 août 2017 montrant des hommes en tenue militaire se déclarant en rébellion contre le président Nicolas Maduro.
Capture d'écran d'une vidéo diffusée le 6 août 2017 montrant des hommes en tenue militaire se déclarant en rébellion contre le président Nicolas Maduro. (AFP)