Venezuela : l'opposition demande le soutien de l'armée pour renverser Nicolas Maduro

Mercredi, des milliers de personnes se sont réunies contre Nicolas Maduro.

Le leader de l\'opposition vénézuélienne Juan Guaido participe à une manifestation contre le président Nicolas Maduro à Caracas (Venezuela), le 30 janvier 2019.
Le leader de l'opposition vénézuélienne Juan Guaido participe à une manifestation contre le président Nicolas Maduro à Caracas (Venezuela), le 30 janvier 2019. (CARLOS GARCIA RAWLINS / REUTERS)

Ils veulent convaincre l'armée de tourner le dos au président Nicolas Maduro. Mercredi 30 janvier, à Caracas (Venezuela), des milliers d'opposants menés par le président autoproclamé Juan Guaido ont manifesté. "Le retrait du soutien de l'armée à Monsieur Maduro est crucial pour permettre un changement de gouvernement", a soutenu, le jour-même, Juan Guaido dans une tribune publiée par le New York Times (en anglais).

Des "entretiens secrets" avec l'armée

Celui qui s'est autoproclamé "président" du Venezuela affirme dans ce texte que "la transition aura besoin du soutien des principaux contingents militaires". Il révèle que "des entretiens secrets" ont eu lieu "avec des membres des forces armées et des forces de sécurité". "Le retrait du soutien militaire à Monsieur Maduro est crucial pour permettre un changement de gouvernement et la majorité des militaires sont d'accord pour dire que les tourments actuels dans le pays sont intenables", assure-t-il.

Dès son autoproclamation, Juan Guaido a reçu le soutien de plusieurs pays, notamment celui des Etats-Unis et de leur président Donald Trump, avec lequel il s'est entretenu par téléphone mercredi. La pression diplomatique des Etats-Unis se fait chaque jour plus insistante : premiers à accepter Juan Guaido comme président, ils martèlent que "toutes les options sont sur la table", y compris une intervention militaire.