Venezuela : Juan Guaido appelle à "la plus grande manifestation de l'histoire" du pays le 1er mai

Depuis qu'il s'est auto-proclamé président par intérim le 23 janvier, et qu'il a été reconnu comme tel par une cinquantaine de pays, Juan Guaido appelle régulièrement à manifester contre Nicolas Maduro.

Le chef de file de l\'opposition vénézuélienne Juan Guaido à Caracas, le 5 janvier 2019.
Le chef de file de l'opposition vénézuélienne Juan Guaido à Caracas, le 5 janvier 2019. (REUTERS)

Le chef de file de l'opposition vénézuélienne Juan Guaido a appelé vendredi 19 avril à "la plus grande manifestation de l'histoire" de son pays le 1er mai. Face à plusieurs centaines de partisans réunis sur une place de Caracas, l'opposant a appelé à ce que cesse "l'usurpation" du pouvoir dont est coupable, selon lui, le président Nicolas Maduro.

"Miraflores ! Miraflores !", ont alors lancé des sympathisants, en référence au palais de Miraflores, où se trouve la présidence vénézuélienne qu'il dispute à Nicolas Maduro. "Le point d'arrivée de cette manifestation sera celui d'où nous exigerons que cesse définitivement l'usurpation", leur a répondu Juan Guaido, sans évoquer explicitement le palais situé dans le centre de Caracas.

Une crise économique et sociale historique

La date retenue pour cette nouvelle manifestation est hautement symbolique puisque chaque 1er mai le gouvernement vénézuélien, qui se réclame de l'héritage de l'ex-président Hugo Chavez (1999-2013), organise de grands défilés à l'occasion de la Fête du travail. Depuis qu'il s'est auto-proclamé président par intérim le 23 janvier, et qu'il a été reconnu comme tel par une cinquantaine de pays, Juan Guaido appelle régulièrement à manifester contre Nicolas Maduro, dont il juge le deuxième mandat illégitime car reposant sur les résultats d'élections frauduleuses.

Selon l'opposition, le gouvernement "corrompu" et "incapable" de Nicolas Maduro est aussi responsable de la pire crise économique et sociale de l'histoire récente du Venezuela. En retour, Nicolas Maduro, au pouvoir depuis 2013, accuse Juan Guaido de tenter de le renverser au moyen d'un coup d'Etat soutenu par les Etats-Unis.