Venezuela : chasse au trésor en eaux troubles

Au Venezuela, pays frappé par la crise, certains tentent de survivre en revendant les objets de valeur charriés par le fleuve Guaire. Ils sont appelés les "mineurs".

Voir la vidéo
France info

À mains nues, ils trient les débris charriés par le courant du fleuve Guaire, au Venezuela. Fouiller les eaux sales du fleuve est devenu un moyen de survie pour ces "mineurs", comme ils s'appellent. "J'ai commencé à fouiller et à trouver des bagues, des anneaux... Ce sont des choses que les gens échappent dans les toilettes, explique Bryan, 23 ans. Et nous, on en profite et on les vend, et c'est comme ça que j'essaie de survivre, d'acheter ma nourriture, pour la famille, parce que pays ne va pas bien".

Risques de maladies infectieuses

De nombreux jeunes, parfois même des enfants, viennent ainsi dès l'aube pour s'enfoncer dans ces eaux troubles afin de dégoter un bout de métal salvateur qui leur garantira un repas. Accrochée à leur cou, une petite bouteille en plastique leur permet de collecter leur maigre butin. Dans ce pays frappé par la pauvreté, bijoux en or ou câbles en cuivre sont des trésors à revendre au marché noir. Les "mineurs" peuvent attraper des maladies infectieuses. Ils sont de plus en plus nombreux à cause de la crise que traverse le pays.

(France info)