Cet article date de plus de quatre ans.

Vidéo Syrie : le pape appelle à la fin de la guerre lors de sa bénédiction urbi et orbi

Publié Mis à jour
Durée de la vidéo : 2 min.
pape
REUTERS
Article rédigé par
France Télévisions

Le souverain pontif a souhaité que "les armes se taisent définitivement" lors de son message de Noël "à la ville et au monde".

Le pape François a prononcé la traditionnelle bénédiction urbi et orbi, dimanche 25 décembre, sur la place Saint-Pierre de Rome. Dans son message de Noël, le souverain pontif a appelé à la fin de la guerre en Syrie. "Il est temps que les armes se taisent définitivement et que la communauté internationale s'emploie activement pour qu'on arrive à une solution négociée", a déclaré au Vatican le chef spirituel de 1,2 milliard de catholiques.

Il est plus que jamais urgent qu'assistance et réconfort soient garantis à la population civile à bout de forces, en respectant le droit humanitaire.

Le pape François

lors de sa bénédiction urbi et orbi

Une pensée pour les victimes du terrorisme

Le pape a également espéré "qu'Israéliens et Palestiniens aient le courage et la détermination d'écrire une nouvelle page de l'Histoire, où haine et vengeance cèdent la place à la volonté de construire ensemble un avenir de compréhension réciproque et d'harmonie"Vendredi, l'abstention des Etats-Unis lors d'un vote au Conseil de sécurité a permis l'adoption de la première résolution de l'ONU depuis 1979 condamnant Israël pour sa politique de colonisation.

Le pape François a enfin souhaité "la paix" à tous ceux qui ont "perdu un être cher à cause d'actes terroristes", alors qu'un attentat au camion-bélier a fait douze morts le 19 décembre sur un marché de Noël de Berlin. L'auteur de l'attentat, un Tunisien, a été abattu par la police vendredi à Milan en Italie.

Paix à qui a perdu un être cher à cause d'actes atroces de terrorisme, qui ont semé peur et mort au coeur de tant de pays et de villes.

Le pape François

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.