Urbi et orbi : le message de paix très politique du pape François

En duplex depuis la place Saint-Pierre, à Rome, au Vatican, où le pape François a célébré la traditionnelle bénédiction Urbi et orbi ce 25 décembre, le journaliste François Beaudonnet revient sur la teneur du discours prononcé.

Voir la vidéo
FRANCE 2

Des milliers de fidèles étaient présents pour écouter le message du pape François, prononcé ce 25 décembre sur la place Saint-Pierre, au Vatican, à Rome. "Traditionnellement, cette bénédiction Urbi et orbi est très politique. Ce matin, le pape François n'a pas dérogé à la tradition", explique le journaliste François Beaudonnet depuis la fameuse place sainte. "Ҫa avait commencé dès hier soir, lors de la messe de Noël. Le pape François avait alors lancé un nouveau message pour les migrants, il le fait très régulièrement. Hier soir, il avait dit que les migrants sont expulsés de leurs terres, et il avait appelé à l'hospitalité", relate-t-il.

Le pape espère "une solution négociée" pour "la coexistence pacifique" entre Israël et la Palestine

"Ce matin, nouvelle tonalité politique très forte, avec un message de paix pour la Syrie, pour l'Afrique subsaharienne, pour le Venezuela, pour les deux Corées. Mais ce qu'on retiendra surtout dans le contexte des déclarations de Donald Trump, c'est son message pour Jérusalem, son appel à la paix et à la reprise du dialogue", conclut le journaliste. "Prions pour qu'entre les parties, la volonté de reprendre le dialogue l'emporte et que l'on puisse finalement parvenir à une solution négociée qui permette la coexistence pacifique de deux États à l'intérieur de frontières définies entre eux et reconnues internationalement", a quant à lui déclaré le pape François devant ses fidèles.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le pape François s\'adresse aux fidèles depuis un balcon de la basilique Saint-Pierre, au Vatican, pour sa traditionnelle bénediction \"Urbi et Orbi\", le 25 décembre 2017.
Le pape François s'adresse aux fidèles depuis un balcon de la basilique Saint-Pierre, au Vatican, pour sa traditionnelle bénediction "Urbi et Orbi", le 25 décembre 2017. (ANDREAS SOLARO / AFP)