Les propos du pape François sur l'homosexualité font polémique

"Qui suis-je pour juger ?" C'est ce qu'avait répondu le pape François en 2013 à une question sur l'homosexualité. De nouveau interrogé à ce sujet dans son avion de retour d'Irlande, le pape a donné une réponse ambiguë, qui suscite la polémique.

France 3

C'était dimanche 26 août, dans l'avion qui le ramenait d'Irlande au Vatican. Interrogé sur ce qu'il conseillerait à un père dont l'enfant est homosexuel, le pape François commence par des propos conciliants. Mais la suite de son discours est beaucoup moins consensuelle. "C'est une chose quand cela se manifeste dès l'enfance. Il y a beaucoup de choses à faire par le biais de la psychiatrie pour voir comment sont les choses", lâche-t-il. Des paroles qui ont provoqué une levée de boucliers dans les associations de défense des lesbiennes, gays, bisexuels et transsexuels (LGBT).

Loin de la leçon de tolérance de 2013

Un recul, car en 2013, le pape François avait fait preuve d'ouverture, avec sa fameuse formule : "Qui suis-je pour juger ?" Ses propos sur l'homosexualité viennent aussi brouiller le message qu'il était venu donner en Irlande, en demandant pardon aux victimes d'abus sexuels commis par des prêtres ou des institutions religieuses.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le pape François lors de sa visite en Irlande, le 26 août 2018. 
Le pape François lors de sa visite en Irlande, le 26 août 2018.  (BEN STANSALL / AFP)