Cet article date de plus de trois ans.

Le Vatican corrige la déclaration du pape sur les enfants aux "tendances homosexuelles"

Le Vatican a précisé lundi que le souverain pontife ne voulait pas évoquer l'homosexualité comme "une maladie psychiatrique".

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le pape François prie au sanctuaire de Knock, en Irlande, le 26 août 2018. (AFP)

Le Vatican rétropédale. Son service de presse a retiré, lundi 27 août, la référence à la "psychiatrie" dans la déclaration faite la veille par le pape François au sujet de l'homosexualité. Le souverain pontife avait recommandé dimanche le recours à un médecin lorsque des parents constatent des "tendances homosexuelles" chez leurs enfants, au cours d'une conférence de presse dans l'avion entre l'Irlande et l'Italie. "Quand cela se manifeste dès l'enfance, il y a beaucoup de choses à faire, par la psychiatrie, pour voir comment sont les choses. C'est autre chose quand cela se manifeste après vingt ans", a-t-il estimé.

Le mot "psychiatrie" a été retiré du verbatim publié lundi par le service de presse du Vatican, "pour ne pas altérer la pensée du pape", a expliqué à l'AFP une porte-parole du Vatican. "Quand le pape se réfère à la 'psychiatrie', il est clair qu'il le fait comme un exemple qui rentre dans les différentes choses qui peuvent être faites, a-t-elle indiqué. Mais avec ce mot, il n'avait pas l'intention de dire qu'il s'agissait d'une maladie psychiatrique, mais que peut-être il fallait voir comment sont les choses au niveau psychologique."

La déclaration du pape François a provoqué une vive polémique, dimanche. Plusieurs associations LGBT ont indiqué être "choquées" par ces propos. "Renvoyer encore l'homosexualité vers la maladie, c'est continuer de stigmatiser les personnes LGBT", a dénoncé l'inter-LGBT, lundi 27 août. L'association LGBT+ chrétienne David & Jonathan s'est, elle, dit "déçue""On ne peut pas laisser passer une chose pareille", a affirmé son coprésident Anthony Favier à franceinfo.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pape François

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.