Cet article date de plus de sept ans.

Le successeur de Benoît XVI sera-t-il élu plus tôt ?

Selon le porte-parole du Vatican, plusieurs cardinaux ont évoqué une anticipation du conclave pour élire le nouveau pape.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le pape Benoît XVI rencontre les évêques, le 13 février 2013 au Vatican (Rome).  (STEFANO RELLANDINI / REUTERS)

Un nouveau pape d'ici Pâques, et peut-être même avant. Le conclave qui élira le successeur de Benoît XVI pourrait commencer avant le 15 mars, a indiqué samedi 16 février le Vatican, alors que les spéculations vont bon train sur les qualités requises et la provenance du futur chef d'une Eglise d'un milliard de fidèles.

En temps normal, la Constitution apostolique prévoit le début du conclave 15 à 20 jours après le début de la période dite de "siège vacant", a rappelé le porte-parole du Vatican, le père Federico Lombardi. Mais "cette fois, la situation est différente, et la Constitution était pensée en cas de mort du Saint Père", a-t-il estimé. De plus, "plusieurs cardinaux ont posé la question" d'une anticipation du conclave, en relevant qu'une clause de la Constitution vaticane le permet en cas d'accord au sein du collège des cardinaux.

Selon le porte-parole, "dans l'éventualité où [les 117 cardinaux électeurs] seraient tous arrivés [à Rome], il n'y aurait plus à attendre". Avancer le conclave permettrait également au nouvel élu de mieux se préparer à la fête de Pâques, très importante pour les fidèles.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.