Le pape François recommande la psychiatrie pour l'homosexualité décelée à l'enfance

Jorge Bergoglio s'exprimait dans l'avion qui le ramenait d'Irlande. "Ignorer son fils ou sa fille qui a des tendances homosexuelles est un défaut de paternité ou de maternité", a-t-il également précisé.

Le pape François, le 26 août 2018, dans l\'avion qui le ramène d\'Irlande à Rome. 
Le pape François, le 26 août 2018, dans l'avion qui le ramène d'Irlande à Rome.  (GREGORIO BORGIA / AFP)

Le pape François a recommandé le recours à la psychiatrie lorsque des parents constatent des penchants homosexuels dès l'enfance chez leur progéniture, au cours d'une conférence de presse tenue dans l'avion qui le ramenait d'Irlande à Rome, dimanche 26 août.

Un journaliste lui a demandé ce qu'il dirait à des parents constatant les orientations homosexuelles de leur enfant. "Je leur dirais premièrement de prier, ne pas condamner, dialoguer, comprendre, donner une place au fils ou à la fille", a répondu le souverain pontife.

Dans le même temps, il a estimé qu'il fallait tenir compte de l'âge des interlocuteurs. "Quand cela se manifeste dès l'enfance, il y a beaucoup de choses à faire par la psychiatrie, pour voir comment sont les choses. C'est autre chose quand cela se manifeste après 20 ans", a dit Jorge Bergoglio. "Je ne dirai jamais que le silence est un remède. Ignorer son fils ou sa fille qui a des tendances homosexuelles est un défaut de paternité ou de maternité", a-t-il déclaré.