VIDEO. Le pape François condamne les "politiques d'austérité" qui frappent les pauvres

Le souverain pontife, en visite au Paraguay, a prononcé un discours très engagé et rappelé que "le développement économique doit conserver un visage humain".

FRANCE 2

Le pape François poursuit son voyage en Amérique du Sud. Il n'a pas prévu de déplacement dans son propre pays, l'Argentine, mais des séjours en Équateur, en Bolivie et au Paraguay. Ce dimanche au Paraguay, des milliers d'Argentins avaient fait le déplacement pour l'accueillir. Quito, capitale de l'Équateur, a été paralysée par la foule lors du passage du souverain pontife. Idem à Guayaquil, première ville du pays sur la côte Pacifique, pour la messe. Et même chose à La Paz, en Bolivie. Un engouement tel que le manque d'oxygène à 4 000 mètres d'altitude a semblé n'avoir aucun effet sur le pape.

Le souverain pontife fustige l'argent roi

Le pape François est adoré sur tout le continent sud-américain. Mais ce n'est pas seulement un voyage festif qu'il a entrepris. Axu côtés du socialiste bolivien Evo Morales, qui lui a offert un crucifix frappé d'une faucille et d'un marteau, le souverain pontife a prononcé un discours très politique. "Les entreprises, les banques, certains traités de libre commerce, l'imposition de politiques d'austérité, tout ceci pousse les travailleurs et les pauvres à se serrer la ceinture", a-t-il déclaré. Et aux entrepreneurs, hommes politiques et économistes, il a demandé "de ne pas céder au modèle économique idolâtre qui a besoin de sacrifier des vies humaines à l'autel de l'argent et de la rentabilité".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le pape François salue la foule, le 17 juin 2015, au Vatican.
Le pape François salue la foule, le 17 juin 2015, au Vatican. (ALBERTO PIZZOLI / AFP)