Cet article date de plus de six ans.

"La corruption pue", lance le pape François dans un quartier livré à la Camorra

Il a livré une allocution musclée contre la criminalité organisée, samedi 21 mars, sans toutefois parler directement de mafia.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min.
Le pape François s'adresse à des dizaines de milliers de fidèles venus l'accueillir à Naples (Italie), samedi 21 mars, où il a prononcé un discours ferme contre la corruption. (FILIPPO MONTEFORTE / AFP)

"Comme un animal mort pue, la corruption pue, la société corrompue pue." Le message lancé par François a le mérite d'être clair, samedi 21 mars. En visite à Naples, le pape s'est adressé sans détour aux habitants du quartier défavorisé de Scampia, où l'organisation mafieuse de la Camorra est encore implantée.

"Tous, nous avons la possibilité d'être corrompus"

Le pape a pris soin d'éviter de parler directement de mafia, tout en multipliant les allusions à la criminalité organisée. "Tous, nous avons la possibilité d'être corrompus et de glisser vers la délinquance", a-t-il notamment déclaré. Avant d'ajouter que "ceux qui prennent la voie du mal volent un morceau d'espérance à eux-mêmes, à la société, à tant de gens honnêtes, à la bonne réputation de la ville, à son économie."

A bord d'une grande papamobile découverte, le pape s'est rendu au milieu des HLM sur la place Jean-Paul-II, baptisée ainsi car le pape polonais y était venu en 1990. François est ensuite monté sur un podium en métal et des centaines d'enfants se sont assis autour de lui.

Le pape François arrive sur la place Jean-Paul-II, dans le quartier napolitain de Scambia (Italie), samedi 21 mars 2015. (FILIPPO MONTEFORTE / AFP)

Une charge contre la criminalité organisée

"La vie à Naples n'a jamais été facile, mais elle n'est jamais triste, sa grande ressource est la joie", a-t-il cependant tempéré, chaleureusement applaudi par la foule. "Le Saint-père va toucher du doigt notre réalité comme elle est", avait déclaré un cardinal cité par La Stampa (en italien), "belle et merveilleuse, oui, mais aussi douloureuse à cause des nombreux maux qui l'affligent, comme les activités de la pègre".

Ce déplacement a entraîné un déploiement important des forces de l'ordre, d'autant que le pape doit circuler en voiture sur un total de 25 km. Selon la presse locale, 3 000 agents des forces de l'ordre, dont des tireurs d'élite sur les toits, sont déployés.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Pape François

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.