La Chine veut réécrire la Bible

Le gouvernement chinois désirerait réécrire certains passages du texte sacré car il aurait une connotation politique qui dérange le pouvoir.

FRANCEINFO

L'exercice de la religion catholique reste sous contrôle en Chine. Alors que 10 millions de chinois sont catholiques pratiquants, la pratique de cette croyance est surveillée. Il ne doit pas y avoir de message politique à l'intérieur. "Sur des façades d'églises, il y avait des banderoles avec les dix commandements dont le premier : 'tu ne tueras point.'  C'était perçu par le pouvoir local comme étant une critique de la peine de mort telle qu'elle est pratiquée très largement en Chine", explique Nicolas Seneze, correspondant du journal La Croix au Vatican.

Négociations à venir avec le Pape François

Le Pape François a régulièrement rappelé qu'il pouvait concevoir que l'Église soit diverse. Il vient notamment d'autoriser les indiens d'Amérique à adapter certains dogmes à leur culture. Une décision qu'il avait aussi prise au Japon. Par contre, il devrait refuser que le texte soit dénaturé. Cela annonce par conséquent de longues négociations avec la Chine.

Le président chinois Xi Jinping, le 23 mars 2019, en Italie.
Le président chinois Xi Jinping, le 23 mars 2019, en Italie. (ALBERTO PIZZOLI / AFP)