Laurent Stefanini ne sera pas ambassadeur de France au Vatican, affirme "Libération"

Le quotidien indique que le Saint-Siège refuse catégoriquement la nomination du chef de protocole de l'Elysée, dont l'homosexualité a été rendue publique.

Laurent Stefanini, chef du protocole de l\'Elysée, le 10 avril 2015 à Paris.
Laurent Stefanini, chef du protocole de l'Elysée, le 10 avril 2015 à Paris. (ALAIN JOCARD / AFP)

"C'est mort." Laurent Stefanini, le chef du protocole de l'Elysée, ne sera pas ambassadeur de France au Vatican, selon Libération. Une source proche du dossier s'est confiée au quotidien, vendredi 9 octobre, sur ce sujet qui fait l'objet d'un imbroglio depuis le printemps.

C'est l'homosexualité du diplomate, rendue publique, qui pose problème, semble-t-il. "En fait, Laurent Stefanini, reconnu comme un expert des questions religieuses et ancien numéro 2 de la Villa Bonaparte, est bel et bien une victime collatérale du mariage pour tous, dont le vote a crispé les relations avec le Vatican", explique Libération vendredi.

Pas de nouveau candidat d'ici 2017

Pourtant, Laurent Stefanini continue d'espèrer, selon son entourage. "Il y a deux semaines, Laurent y croyait encore", a confié à Libération un ami du diplomate. Il est néanmoins impliqué dans l'organisation du sommet de Paris sur le climat jusqu'à la fin de l'année, précise le quotidien.

De son côté, François Hollande n'est toujours pas décidé à trouver un remplaçant pour le Vatican. Comme il l'avait fait savoir en avril, le chef de l'Etat est prêt à se passer d'ambassadeur jusqu'à la fin du quinquennat. "Il ne présentera pas un autre ambassadeur jusqu'en 2017", a confirmé à Libération une source au sommet de l'Etat.