VIDEO. Le feu, la détente et la fureur... Neuf mois de relations mouvementées entre la Corée du Nord et les Etats-Unis

Donald Trump a annulé le sommet prévu en juin avec Kim Jong-un, dénonçant "la colère" et "l'hostilité" de Pyongyang. Un énième rebondissement après neuf mois de crispations et tentatives d'apaisement.

Voir la vidéo
franceinfo

Donald Trump, a annulé, jeudi 24 mai, la rencontre prévue avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à Singapour. Finalement, 24 heures plus tard, le président américain a annoncé que ce sommet "pourait" avoir lieu le 12 juin. Un énième rebondissement, après neuf mois de tensions et d'initiatives diplomatiques entre Washington et Pyongyang. Franceinfo revient, en images, sur les hauts et les bas entre les deux pays.

Après des années de crispations autour de son programme nucléaire, la Corée du Nord met le feu aux poudres à l'été 2017, en réalisant plusieurs tirs de missiles balistiques. S'ensuit une longue escalade entre Donald Trump et Kim Jong-un, qui menacent chacun d'utiliser leur "bouton nucléaire".

Un regain de tensions avant le sommet

Les Jeux olympiques d'hiver de Pyeongchang (Corée du Sud), où les deux délégations coréennes ont défilé ensemble en février, amorcent toutefois un début de détente. Fin avril, Kim Jong-un participe même à une rencontre historique avec le président sud-coréen, Moon Jae-in, dans la zone démilitarisée qui divise la péninsule. De quoi ouvrir la voie à une rencontre entre Donald Trump et Kim Jong-un.

Mais la détente se dégrade brutalement. Jeudi 24 mai, Pyongyang jugent "stupides" des propos tenus quelques jours plus tôt par Mike Pence. Le vice-président américain estime que "ce serait une grave erreur pour Kim Jong-un de penser qu'il pourrait se jouer de Donald Trump". La réponse de Washington ne se fait pas attendre. Alors que Pyongyang annonce le démantèlement de son seul site connu d'essais nucléaires, Donald Trump envoie un courrier à Kim Jong-un pour dénoncer "la colère" et "l'hostilité" de la Corée du Nord. "J'estime qu'il n'est pas opportun, à ce stade, de maintenir cette rencontre prévue depuis longtemps", conclut le président américain, fermant la porte à un rapprochement.

Donald Trump et Kim Jong-un doivent se rencontrer lors d\'un sommet à Singapour, le 12 juin 2018.
Donald Trump et Kim Jong-un doivent se rencontrer lors d'un sommet à Singapour, le 12 juin 2018. (AFP PHOTO / KCNA VIA KNS)