13h15, France 2

VIDEO. "Je ne vais rien faire pour cet assassin", a dit Jacques Chirac au roi d'Espagne à propos de Christophe Colomb

Il n'a jamais été question pour Jacques Chirac de rendre hommage au navigateur Christophe Colomb pour commémorer la découverte de l'Amérique en 1492. Et il a exprimé sans détour son opinion à Juan Carlos qui lui demandait ce qu'il comptait faire pour l'événement...  Extrait du magazine "13h15 le samedi" du 28 septembre 2019.

"Comme certains de mes prédécesseurs, j’ai eu moi aussi des passions cachées que j’ai finalement révélées vers la fin de mes mandats. Notamment celles pour l’art africain et les arts premiers, qui ont prouvé que j’étais moins primitif qu’on voulait bien le faire croire", fait dire Yves Lecoq, imitateur de la voix de Jacques Chirac aux Guignols de l’info, à l’ancien président de la République (1995-2007) disparu jeudi 26 septembre 2019, à l’âge de 86 ans.

Le musée des arts et civilisations d'Afrique, d'Asie, d'Océanie et des Amériques, inauguré en juin 2006 à Paris "célèbre la luxuriante, fascinante et magnifique variété des œuvres de l’homme", selon les mots du chef de l’Etat d’alors. Il s’appelle désormais le musée du quai Branly - Jacques Chirac. Un hommage à celui qui en a été à l’origine.

"Je vais faire quelque chose en l’honneur du peuple qu’il a fait disparaître"

A l’intérieur du bâtiment réalisé par l’architecte Jean Nouvel, le visiteur découvre la face cachée de l’homme politique : la passion de toute une vie pour les arts premiers. "Il n’a jamais cherché à 'vendre' ses passions et sa part intime, rappelle Stéphane Martin, président du musée. On le représentait comme quelqu’un qui aimait le football, la musique populaire… Et comme on n’est pas allé gratter plus loin, il n’a pas éprouvé le besoin de le montrer lui-même."

Pour le magazine "13h15 le samedi" (replay), il se souvient d’une exposition en 1992 sur les Tainos au Petit Palais, à Paris, une ethnie amérindienne dont l’ex-président défendait la cause : "C’est le fameux coup de fil que lui passe le roi d’Espagne [Juan Carlos] qui lui demande : 'Qu’est-ce que tu vas faire pour commémorer la découverte de l’Amérique par Christophe Colomb ?' Jacques Chirac [maire de Paris] lui répond, racontait-il souvent après : 'Je ne vais rien faire pour cet assassin, mais je vais faire quelque chose en l’honneur du peuple qu’il a fait disparaître'."

13H15 / FRANCE 2
13H15 / FRANCE 2 (CAPTURE ECRAN / 13H15 / FRANCE 2)