VIDEO. "Je n'avais pas d'arme dans ma main" : un policier américain tire sur un adolescent et déclenche une polémique

Lorenzo Clerkley Jr., 14 ans, a été blessé par balles lors d'une intervention policière le 10 mars à Oklahoma City. 

"Je pense que c'est un pistolet, mais ils tirent sur quelque chose". Le 10 mars, un policier d'Oklahoma City (Etats-Unis), Kyle Holcomb, s'approche d'une maison abandonnée après qu'une personne a signalé des coups de feu tirés par des jeunes.

Sur la vidéo filmée par sa caméra, on le voit approcher d'une barrière et on l'entend distinctement crier dans la direction d'une personne qu'on ne voit pas à l'image : "Montre-moi tes mains ! Lâche-le ! Pose le pistolet !" Puis, sans attendre de réponse, il tire quatre fois. Plus loin dans la vidéo, on voit un jeune homme noir allongé dans l'herbe. Lorenzo Clerkley Jr., 14 ans, est blessé à la hanche et à la jambe. Le policier le rassure : "Tu ne vas pas mourir, ça va aller, tu ne vas pas mourir". La publication de cette vidéo a déclenché une polémique aux Etats-Unis.

"Je veux toujours savoir pourquoi on lui a tiré dessus"

La police affirme que le jeune garçon tirait avec un pistolet à plomb. Ce dernier a, lui, déclaré qu'il n'était pas armé lors d'une interview à CNN (en anglais). Dans cette même interview, sa mère, Cherelle Lee, reproche au policier d'avoir ouvert le feu. "Je veux toujours savoir pourquoi on lui a tiré dessus", réclame-t-elle. Selon elle, Kyle Holcomb n'a pas suivi la procédure et n'a pas laissé le temps à son fils de répondre à l'ordre qui lui était donné.

Interrogée par le Washington Post (en anglais), Maki Haberfeld, professeure à l'université John Jay de justice criminelle de New York, assure : "En regardant cela, je ne vois pas comment l'agent aurait pu arriver à la conclusion que sa vie ou celle de quelqu'un d'autre était en danger. lI demande à l'adolescent de montrer les mains et de lâcher le pistolet. Et puis immédiatement il tire, poursuit-elle. Il n'y a pas de temps entre 'Montre-moi tes mains et lâche ce pistolet'... Il appuie déjà sur la gâchette".

Pas de poursuites contre le policier

La police estime de son côté que l'officier n'avait pas le choix. "Je ne pense pas que l'officier avait plus de temps", a déclaré au Washington Post John George, président du syndicat qui représente les officiers de police d'Oklahoma City. "C'est simplement très regrettable, cette situation. C'était un mineur, et ce n'était pas une vraie arme à feu, mais l'officier ne le savait pas à ce moment-là".

Lorenzo Clerkley Jr. a manqué trois semaines d'école en raison de ses blessures et garde des cicatrices. "Vous avez été tout près de prendre la vie de mon enfant, pour rien", clame sa mère. Kyle Holcomb a, dans un premier temps, été mis au repos forcé après les faits, avant d'être réintégré au sein de son unité. Il n'a pas été poursuivi par la justice.

Lorenzo Clerkley, interviewé par CNN, a été blessé par la police d\'Oklahoma City (Etats-Unis) le 10 mars 2019.
Lorenzo Clerkley, interviewé par CNN, a été blessé par la police d'Oklahoma City (Etats-Unis) le 10 mars 2019. (CNN)