VIDEO. Etats-Unis : comment une policière a tiré sur un homme noir non armé

Terence Crutcher, 40 ans, a été victime d'un tir mortel dans l'Oklahoma. Sur les images de la police, on le voit les mains en l'air, puis à terre. La policière affirme qu'il ne voulait pas coopérer, mais la famille de l'homme réclame justice.

franceinfo

Un homme noir a été tué par une policière de Tulsa, dans l'Oklahoma, vendredi 16 septembre. Sur des images enregistrées par la police, certaines filmées d'hélicoptère et d'autres de l'intérieur des véhicules, et diffusées mardi, on voit cet homme de 40 ans, Terence Crutcher, vêtu d'un T-shirt blanc. Il a les mains en l'air et se tient debout, à l'extérieur de son véhicule, un 4x4 gris, arrêté au milieu de la route.

Derrière lui se trouve une première voiture des forces de l'ordre. Elle appartient à deux policiers, qui se sont déplacés après le signalement d'un véhicule abandonné en travers de la route. Deux autres agents en uniforme, arrivés en renfort à bord d'un autre véhicule, suivent. Les quatre s'avancent vers Terence Crutcher.

"'Pas d'arme ni sur le suspect, ni dans sa voiture"

Sur la bande son, selon USA Today (en anglais), on entend un homme dire : "Il a l'air d'un sale type. Il y a sûrement un truc." Il est d'abord touché par un tir de Taser. Puis l'une des policières, identifiée comme Betty Shelby, tire sur lui. On le voit à terre, le T-shirt blanc maculé de sang.

Or, Terence Crutcher n'était pas armé, selon une déclaration du chef de la police. "Je peux vous dire qu'il n'y avait pas d'arme ni sur le suspect, ni dans sa voiture", a-t-il annoncé lors d'un point presse organisé lundi. "Nous allons rendre justice. Point barre", promet-il.

Un comportement incohérent, selon la policière

Une enquête a été ouverte. Betty Shelby a été entendue par l'équivalent américain de la police des polices lundi matin. Selon le New York Times (en anglais), l'avocat de la policière a déclaré qu'elle pensait que Terence Crutcher avait une arme, qu'elle avait constaté qu'il avait un comportement incohérent et qu'il refusait de répondre aux ordres. Avant d'être tué, il essayait de mettre ses mains dans ses poches et d'atteindre la fenêtre de sa voiture, d'après elle.

C'est la policière qui a demandé des renforts. Toutefois, comme on peut le voir sur cette vidéo du New York Times, quand la deuxième voiture de police arrive, Terence Crutcher a bien les mains en l'air. Betty Shelby lui tire dessus moins de 30 secondes après l'arrivée de la deuxième voiture.

Sa famille est "dévastée"

La famille de Terence Crutcher réclame justice et appelle au calme. Son avocat replace sa mort dans un contexte particulier : plusieurs hommes noirs ont été tués par des policiers blancs aux Etats-Unis ces derniers mois. "C'est un problème qui se propage au territoire américain. Qu'est-ce que la société américaine peut faire pour cela ?" s'interroge-t-il.

Reprenant les mots entendus à la radio de la police, la sœur de Terence Crutcher a déclaré face aux médias : "Vous voulez tous savoir qui était ce 'sale type' ? Ce 'sale type' était mon frère jumeau. Ce 'sale type' était père de famille." Puis elle s'est effondrée en larmes. "Toute la famille est dévastée."

Capture d\'écran de la vidéo réalisée par la police de Tulsa (Oklahoma) le 16 septembre 2016.
Capture d'écran de la vidéo réalisée par la police de Tulsa (Oklahoma) le 16 septembre 2016. (tulsa police)