"Vice" met en lumière l'œuvre de Cheney dans l'ombre de Bush

Dick Cheney était le vice-président des États-Unis sous George W. Bush. Mais il dirigeait beaucoup de choses. Dans le film "Vice", son personnage est inquiétant et déroutant.

France 3

En 2002, Dick Cheney est au sommet de sa puissance. Un an plus tôt, le président des États-Unis George W. Bush lui confie une vice-présidence sur mesure. "Je peux superviser l'administration, les armées, l'énergie et la politique étrangère", se réjouit-il dans le film Vice, qui sort au cinéma mercredi 13 février. Dick Cheney devient alors l'un des hommes les plus puissants du monde. Pourtant, 40 ans plus tôt, ce n'était pas gagné.

Cheney a déclenché deux guerres

C'est l'histoire d'une incroyable ascension, celle d'un homme assez falot, mais qui de rencontres en opportunités, poussé par une épouse ambitieuse, accède au cœur du pouvoir. Nixon, Ford, Bush père et fils, aux côtés de quatre présidents, Dick Cheney déclenchera deux guerres, en Afghanistan et en Irak. Et pour galvaniser les troupes, il n'hésitera pas à accuser le pouvoir irakien de détenir des armes chimiques. Un vrai mensonge d'État. Vice, c'est 50 ans d'histoire américaine et un humour au vitriol, sans oublier la performance d'acteur de Christian Bale.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une image deu film \"Vice\"
Une image deu film "Vice" (France 3)