Etats-Unis : un vétéran de l'armée arrêté après des lettres suspectes adressées au Pentagone

Ces courriers étaient susceptibles de contenir de la ricine, un poison mortel. Il s'agissait en fait de graines de ricin et non de la substance mortelle elle-même.

Des personnels en tenue dans un bâtiment situé près du Pentagone, le 2 octobre 2018 à Washington (Etats-Unis), après l\'alerte déclenchée par l\'envoi de courriers potentiellement dangereux.
Des personnels en tenue dans un bâtiment situé près du Pentagone, le 2 octobre 2018 à Washington (Etats-Unis), après l'alerte déclenchée par l'envoi de courriers potentiellement dangereux. (THOMAS WATKINS / AFP)

Un Américain de 39 ans a été arrêté par le FBI après avoir envoyé des enveloppes suspectes à plusieurs hauts plusieurs hauts représentants de Washington, jeudi 4 octobre. Ancien membre de la marine, William Clyde Allen III, a été interpellé à son domicile de Logan, dans l'Etat de l'Utah (Etats-Unis), précise le parquet de Salt Lake City.

Cet homme est suspecté d'avoir envoyé des lettres à la Maison Blanche et au Pentagone – l'une adressée au secrétaire à la Défense Jim Mattis et une autre à John Richardson  – susceptibles de contenir de la ricine, un poison mortel pour lequel il n'existe aucun antidote.

Des représentants américains ont annoncé avoir écarté la piste terroriste. En effet, une porte-parole du Pentagone a déclaré que les analyses du contenu des enveloppes ont révélé la présence de graines de ricin – dont est issue la ricine – mais pas de la substance mortelle elle-même.

Selon le registre du bureau de la marine américaine, William Clyde Allen III Allen a servi comme apprenti de 1998 à 2002.