Un débat musclé entre Al Gore et un maire climatosceptique

Lors d’un débat télévisé, le défenseur de l’environnement américain Al Gore s’est entretenu avec un maire climatosceptique d’une île de Virginie, qui ne croit pas en la montée des eaux.

“Si la montée des eaux est en train de se produire, pourquoi je n’en vois pas les signes ?”,  
C’est ainsi que James Eskridge, le maire de Tangier Island, dans l’état américain de Virginie s’est adressé au défenseur de l’environnement Al Gore, lors d’un débat télévisé le 1er août.
Tangier Island est une île située à 160 kilomètres de Washington D. C. Elle a une superficie de 3 km2 et perd jusqu’à 5 mètres de terres par an.

“Nous n’allons pas abandonner nos terres”

“Notre île est en train de disparaître mais c’est à cause de l’érosion et non à cause de la montée des eau”, a ainsi indiqué James Eskridge, un pro-Trump, avant d’expliquer que  cette érosion était elle-même due “aux vagues, aux tempêtes”.
Selon ce maire, l’érosion de l’île “perdure” donc depuis le jour où elle a été découverte.
“Ca ne vous rassurera pas si je vous dis que les scientifiques affirment que les eaux sont en train de monter dans la baie de Chesapeake et que vous avez déjà perdu environ les deux-tiers de votre île”, lui a répondu l’ancien vice-président des États-Unis.
James Eskridge a alors indiqué qu’il n’allait pas pour autant abandonner ses terres, tout en réaffirmant qu’il ne voyait pas la montée des eaux.