Cet article date de plus de trois ans.

Tuerie en Floride : le FBI reconnaît une défaillance après avoir été alerté sur le tireur en janvier

"La procédure en vigueur n'a pas été respectée", a écrit la police fédérale américaine, deux jours après la mort de 17 personnes dans un lycée.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le logo du FBI, le 3 août 2007, à Washington (Etats-Unis). (MANDEL NGAN / AFP)

La tuerie aurait-elle pu être évitée ? La police fédérale américaine a reconnu, vendredi 16 février, ne pas avoir pris les mesures qui s'imposaient après avoir été avertie, le 5 janvier, de la dangerosité potentielle de Nikolas Cruz, l'homme qui a tué 17 personnes dans un lycée de Floride, mercredi.

Le FBI a précisé avoir reçu un appel d'un proche du tireur, qui a décrit le comportement déviant du jeune homme de 19 ans. La personne "a fourni des informations sur la possession d'arme de Cruz, son désir de tuer des gens, son comportement erratique et ses messages inquiétants sur les réseaux sociaux, ainsi que le risque qu'il commette une tuerie dans une école".

Cette information "aurait dû être traitée comme une menace potentielle" et "la procédure en vigueur n'a pas été respectée", déplore le FBI. Le directeur du FBI, Christopher Wray, promet de s'engager à "aller au fond du problème" et se dit prêt à revoir les procédures en place.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.