SpaceX : une nouvelle étape de la guerre des étoiles

Avec le lancement réussi de leur premier vol habité dans l'espace depuis neuf ans, samedi 30 mai, les États-Unis font leur retour dans l'arène de la conquête spatiale.

France 2

Un décollage qui a fait la fierté de tout un pays, et même un peu plus encore. Jusqu'à la nuit entre samedi 30 et dimanche 31 mai, la Russie était le seul État capable d'envoyer des humains dans l'espace. Mais le lancement, réussi, de la fusée de l'entreprise américain SpaceX a remis les États-Unis au centre de la bataille spatiale. "Le grand enjeu, c'est la Lune, c'est Mars, parce que là-bas il y a des ressources naturelles", explique le journaliste Loïc de la Mornais, en direct de la base de Cap Canaveral, en Floride.

"Nous sommes, de nouveau, les leaders mondiaux"

Si Donald Trump s'est félicité de ce succès, ce partenariat entre le privé et la Nasa a débuté sous George W. Bush et a été financé principalement pendant le mandat de Barack Obama. "Il y a quatre ans, Cap Canaveral était pratiquement fermé, le programme spatial était fini, la navette morte. Maintenant, nous sommes, de nouveau, les leaders mondiaux", s'est vanté le président de États-Unis. Dans sa ligne de mire, un retour sur la Lune d'ici 2024, avec pour la première fois une femme.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le patron de SpaceX, Elon Musk, après le lancement réussi de la fusée Falcon-9 depuis le centre spatial Kennedy, en Floride (Etats-Unis), le 30 mai 2020. 
Le patron de SpaceX, Elon Musk, après le lancement réussi de la fusée Falcon-9 depuis le centre spatial Kennedy, en Floride (Etats-Unis), le 30 mai 2020.  (SAUL MARTINEZ / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)