Quinze ans après le 11-septembre, les funérailles d'un pompier mort lors des attentats

Sa famille a abandonné l'espoir de retrouver une trace de son corps.

Les pompiers de New York portent le cercueil de Lawrence Stack, pompier mort dans les attentats du 11-septembre, le 17 juin 2016, à l\'entrée de l\'église Saints Philip and James, sur Long island près de New York. 
Les pompiers de New York portent le cercueil de Lawrence Stack, pompier mort dans les attentats du 11-septembre, le 17 juin 2016, à l'entrée de l'église Saints Philip and James, sur Long island près de New York.  (ANDREW THEODORAKIS / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Faire son deuil prend du temps. Près de 15 ans après les attentats du 11-Septembre, la famille d'un pompier disparu au World Trade Center à New York a finalement organisé ses funérailles, vendredi 17 juin. Les proches ont finalement abandonné l'espoir de retrouver la moindre trace du sauveteur disparu.

Des centaines de pompiers, le maire de New York Bill de Blasio et le chef des pompiers Daniel Nigro, ont assisté aux funérailles de Lawrence Stack, âgé de 58 ans au moment de sa disparition, selon les pompiers de New York (FDNY). La cérémonie a eu lieu en l'église Saints Philip and James, sur Long island près de New York. Ses deux fils, pompiers, faisaient partie de ceux portant le cercueil, recouvert d'un drapeau américain.

Disparu sous les gravats

La famille avait pu récemment récupérer deux échantillons de son sang, que Lawrence Stack avait donné quelques mois avant les attentats, en s'inscrivant sur une liste de donneurs potentiels de moelle osseuse, selon la presse locale. Ce sang devait être enterré avec les honneurs militaires après la cérémonie religieuse au cimetière national proche de Calverton.

Sa veste du FDNY avait été retrouvée sous les gravats dont il s'était libéré après l'effondrement de la tour sud, mais de son corps, aucune trace. Longtemps sa famille avait espéré. Une semaine, un mois, un an, cinq ans, dix ans... Sa veuve Teresa, finalement, a décidé qu'il était temps. Des 2 763 personnes tuées dans les attentats du 11-Septembre, seulement 1 637 ont été identifiées à ce jour.