États-Unis : visé par une deuxième procédure de destitution, Donald Trump lâché par des républicains

Une seconde procédure de destitution a été déclenchée contre Donald Trump. Peu à peu, les élus républicains tendent à lâcher le président mercredi 13 janvier. 

FRANCEINFO

Depuis les dramatiques événements du Capitole début janvier, Donald Trump est personnellement tenu pour responsable des actions des manifestants. "Nous savons que le président des États-Unis a instillé cette insurrection […] Il doit partir", a ainsi déclaré mercredi 13 janvier Nancy Pelosi, présidente de la Chambre des représentants des États-Unis. En direct depuis Washington pour le 23h mercredi soir, le journaliste Loïc de la Mornais rappelle que si une destitution devait advenir, elle serait votée par la Chambre des représentants qui joue un peu le rôle du procureur.

Des élus républicains soutiennent les démocrates

C’est la seule fois dans l’histoire de ce pays qu’un président est soumis à deux procédures au cours de son mandat. La nouveauté, c’est que les soutiens de Donald Trump s’amenuisent. Dix républicains ont décidé de soutenir les démocrates. Cela montre que Trump commence à être lâché par les siens, estime Loïc de la Mornais. Lyse Cheney, députée républicaine du Wyoming, a évoqué "la plus grande trahison de la part d’un président des États-Unis par rapport à son serment vis-à-vis de la Constitution".  

Le JT
Les autres sujets du JT
Donald Trump lors d\'une réunion sur l\'immigration avec des sénateurs Républicains à la Maison Blanche, le 4 janvier 2018. 
Donald Trump lors d'une réunion sur l'immigration avec des sénateurs Républicains à la Maison Blanche, le 4 janvier 2018.  (JIM WATSON / AFP)