Présidentielle américaine : "Je me sens si puissant", lance Donald Trump lors d'un meeting en Floride

Le président américain a tenu son premier grand rassemblement de campagne, lundi, depuis qu'il a été déclaré négatif au Covid-19.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Donald Trump lors d'un meeting de campagne, à Orlando (Floride, Etats-Unis), le 12 octobre 2020. (SAUL LOEB / AFP)

Il est monté sur scène en lançant des masques, comme une rock star qui distribuerait des autographes. Donald Trump a assuré le show, une semaine seulement après être sorti de l'hôpital où il était traité pour le Covid-19. Le président des Etats-Unis, candidat républicain à sa réélection, a tenu, lundi 12 octobre, son premier meeting de campagne depuis qu'il a été déclaré négatif.

"Nous y voilà !", a-t-il lancé triomphalement à la foule. "Je l'ai eu. Maintenant, ils disent que je suis immunisé. Je me sens si puissant ! Je peux marcher dans cette foule (...) embrasser tout le monde, embrasser les hommes et les magnifiques femmes", a-t-il ajouté.

Donald Trump ne portait pas de masque, et personne d'autre non plus, sauf une petite minorité, dans la foule ultra-compacte des milliers de personnes venues assister au retour du milliardaire.

Parlant fort, parfois vulgaire, Donald Trump s'est appuyé sur son répertoire de blagues, insultant les opposants et les journalistes. Il a, sans surprise, attaqué Joe Biden, le candidat démocrate. Il s'est moqué de son port du masque, de sa toux et de son calendrier de campagne, qu'il juge peu intense. "Il n'a plus de force, il n'a plus d'énergie", a martelé le président-candidat devant la foule de ses partisans. "Il est probablement le pire candidat à la présidentielle de l'histoire."

Le candidat républicain a voulu montrer qu'il pouvait surmonter la pandémie – qui a tué plus de 210 000 personnes aux Etats-Unis – et les sondages qui le donnent perdant face à Joe Biden, le 3 novembre.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.