Présidentielle américaine : Clinton et Trump n'ont quasiment plus rien à craindre

Donald Trump et Hillary Clinton sortent vainqueurs du "Super Tuesday" dans la course à la Maison Blanche. Désormais largement favoris, tous deux pourraient bien s'affronter en novembre.

France 3

Deux visages étaient à la Une de la presse américaine ce mercredi 2 mars, deux candidats qui ont émergé du "Super Tuesday". Une douzaine d'États votaient pour choisir leur candidat, démocrate et républicain, pour la présidentielle.

Et ce sont les favoris qui l'ont emporté. Le milliardaire Donald Trump et l'ancienne secrétaire d'État Hillary Clinton ont fait un pas de plus vers l'affrontement final qui décidera du prochain pensionnaire de la Maison Blanche.

Trump divise les Républicains

Clinton a remporté haut la main sept États sur onze, dont ceux du Sud (Alabama, Arkansas, Géorgie, ou le Tennessee) où elle a pu compter sur l'électorat afro-américain et hispanique. Son principal adversaire à gauche, Bernie Sanders, n'a gagné que dans quatre États. Mais le sénateur du Vermont de 74 ans ne compte pas renoncer.

Côté républicain, les jeux sont un peu plus ouverts, mais Trump a une avance confortable en remportant sept États sur onze. Le parti est aujourd'hui très divisé entre ses dirigeants et les partisans du candidat milliardaire. Prochain round le 5 mars en Louisiane et dans le Kansas.

Le JT
Les autres sujets du JT