Les diplomates russes expulsés par Barack Obama ont quitté les Etats-Unis

Trente-cinq diplomates russes, expulsés des Etats-Unis pour des accusations d'ingérence dans l'élection présidentielle américaine, ont embarqué avec leurs familles dans un avion, à Washington, dimanche matin.

Un avion russe en train d\'être chargé à l\'aéroport de Sterling, en Virginie (Etats-Unis), le 31 décembre 2016.
Un avion russe en train d'être chargé à l'aéroport de Sterling, en Virginie (Etats-Unis), le 31 décembre 2016. (PAUL J. RICHARDS / AFP)

Une drôle de manière de commencer l'année 2017. Les diplomates russes expulsés sur ordre du président américain Barack Obama ont quitté Washington dimanche 1er janvier, selon les agences de presse russes qui citent l'ambassade de Russie aux Etats-Unis. Leur avion a décollé avec 96 personnes à son bord : les 35 diplomates et leurs familles. Tous doivent rejoindre la Russie.

Jeudi, moins d'un mois avant son départ de la Maison Blanche, Barack Obama a ordonné l'expulsion de ces 35 diplomates russes en poste à Washington et San Francisco et a fait fermer deux centres russes à New York et dans le Maryland, considérés comme des bases utilisées par ces agents. Le GRU (les services secrets de l'armée russe) et le FSB (le service Fédéral de Sécurité, ex-KGB) font également l'objet de sanctions économiques, tout comme quatre dirigeants du GRU, dont son chef, Igor Korobov.  

Poutine attend l'arrivée de Trump au pouvoir

Autant de représailles à ce que les autorités américaines présentent comme une campagne d'attaques informatiques de la Russie contre des institutions et des personnalités politiques américaines durant la campagne présidentielle de 2016. Vendredi, le président russe, Vladimir Poutine, a décidé de n'expulser aucun diplomate américain en réaction à ces mesures, expliquant qu'il attendait l'arrivée de Donald Trump à la tête des Etats-Unis, fin janvier, pour se prononcer sur l'avenir des relations entre les deux pays.