Un an après... Barack Obama à Cuba

La reprise des relations entre les États-Unis et Cuba n'est pas pour demain. Il y a un an, Barack Obama avait évoqué la levée de l'embargo américain contre Cuba imposée depuis 1962. Avec Donald Trump, c'est un retour à la case départ.

France 3

Le 21 mars 2016, Barack Obama pose le pied à La Havane. C'est la première visite d'un président américain en exercice depuis près de 90 ans. Objectif : poursuivre le rapprochement avec le régime communiste entamé fin 2014. Le 25 mars, les Rolling Stones débarquent eux aussi à Cuba. Le rock y était interdit depuis plus de 50 ans. Le 3 mai, pour la première fois, un navire de croisière américain accoste sur l'île, mais l'escale cubaine doit être organisée avec un motif officiel. Le 31 août, le premier vol commercial entre les États-Unis et Cuba atterrit dans la ville de Santa Clara.

Avec Trump, la fête est finie

Le 28 novembre, l'Amérique choisit Donald Trump. Le président élu menace de tout remettre en question. Il qualifie Fidel Castro, tout juste décédé, de dictateur brutal qui a opprimé son peuple pendant près de six décennies. Le 18 janvier 2017, juste avant l'investiture de Trump, Obama continue de signer des accords de coopération avec Cuba. Un an après, le dégel entre Washington et La Havane est bien amorcé, mais depuis quelques semaines, Donald Trump s'est engagé dans un réexamen complet des accords entre les deux pays.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le président américain, Barack Obama, et son homologue cubain, Raul Castro, le 21 mars 2016 à La Havane (Cuba).
Le président américain, Barack Obama, et son homologue cubain, Raul Castro, le 21 mars 2016 à La Havane (Cuba). (SIPANY / SIPA)