Ingérence russe : devant le Sénat, l'ex-patron du FBI accuse Donald Trump

L'ancien patron du FBI, limogé il y a quelques semaines se retrouve ce jeudi 8 juin devant le Congrès pour témoigner d'éventuelles pressions du président pour stopper l'enquête sur l'influence de la Russie pendant la campagne présidentielle. 

France 3

Un événement retransmis en direct dans tout le pays comme pour une finale de football américain ce jeudi 8 juin. Autour de l'audition très solennelle de James Comey, l'ancien directeur du FBI, il y a cette question centrale : Donald Trump a-t-il tenté d'entraver l'enquête sur l'ingérence russe durant les élections ? Les mots sont pesés, mais les accusations restent.

Des soupçons de pressions présidentielles

James Comey a transmis également par écrit au Sénat la teneur de ses conversations avec Donald Trump. Il décrit des rencontres sans témoin. Un dîner notamment, où le président aurait cherché à obtenir une forme d'allégeance. "Le Président a commencé par me demander si je voulais rester à la tête du FBI. Un peu plus tard, il m'a dit : 'J'ai besoin de loyauté, j'attends de la loyauté'", a déclaré l'ancien directeur du FBI. Des soupçons de pressions présidentielles que Donald Trump avait déjà niées le mois dernier. James Comey a assuré vouloir défendre son honneur et celui du FBI.

Le JT
Les autres sujets du JT
James Comey, l\'ancien directeur du FBI, prête serment avant de témoigner devant la commission judiciaire du Sénat, le 3 mai 2017.
James Comey, l'ancien directeur du FBI, prête serment avant de témoigner devant la commission judiciaire du Sénat, le 3 mai 2017. (JIM WATSON / AFP)