États-Unis : décès du sénateur John McCain

Le sénateur républicain John McCain est décédé samedi 25 août aux États-Unis. Opposant de Donald Trump jusqu'au bout, il avait une véritable liberté de ton.

Voir la vidéo
France 2

L'Amérique perd une figure d'un certain équilibre politique. Depuis l'annonce du décès de John McCain, c'est une vidéo de 2008 qui fait le tour des États-Unis, dans laquelle John McCain va reprendre le micro à une militante républicaine de son camp et la reprend sur des propos racistes qui visent Barack Obama. Républicain, mais faisant passer ses convictions humanistes avant tout, John McCain était un héros comme l'Amérique peut les façonner : il passe 5 ans dans les prisons nord-vietnamiennes, où il est torturé, et refuse une libération en 1968 par solidarité avec ses camarades.

Candidat à l'élection présidentielle de 2008

Élu représentant puis 6 fois sénateur de l'Arizona, il avait été candidat à l'élection présidentielle de 2008. Conservateur sur l'avortement et le port d'armes, il était progressiste sur l'environnement, l'immigration, critique sur l'intervention en Irak et l'utilisation de la torture. C'est Barack Obama, son opposant de 2008, qui lui a rendu un des hommages les plus appuyés, soulignant que les Américains avaient tous une dette envers lui. John McCain était un homme de réconciliation, à l'image de son voyage dans son ancienne prison nord-vietnamienne. C'était surtout l'homme d'une réconciliation politique autour d'un conservatisme modéré, à l'heure ou l'Amérique de Trump est plus divisée que jamais.

Le JT
Les autres sujets du JT
John McCain lors d\'un meeting pour la campagne présidentielle américaine à Sterling Heights (Michigan, Etats-Unis), le 5 septembre 2008.
John McCain lors d'un meeting pour la campagne présidentielle américaine à Sterling Heights (Michigan, Etats-Unis), le 5 septembre 2008. (ROBYN BECK / AFP)